Robland

Basée à Bruges depuis sa création, la marque Robland fut fondée par Robert Landuyt (qui inspire le nom de la marque) en 1968.
Au bout de 4 ans de recherche et développement, la première combiné K210 fut commercialisée avec beaucoup de succès, et s’est vue déclinée en plusieurs versions.

Sa petite sœur, la célèbre X31 a vu le jour en 1987 alors que Robland développait énormément son infrastructure sur l’implantation que nous connaissons aujourd’hui, et a permis a la marque de connaître un succès mondial puisque cette machine s’est vendue sur tous les continents.

La dernière décennie du 20e siècle a permis à Robland d’étoffer sa gamme de plusieurs machines, notamment la toupie T120 , la célèbre scie à format Z320 , ainsi que les raboteuses dégauchisseuses SD510, pour ne citer que les plus célèbres.

Une fois passé le cap de l’an 2000, le temps n’était pourtant pas à la détente puisque la marque continue son expansion en proposant toujours plus de machines, notamment en introduisant les premières machines digitales de son histoire, avec une amélioration continue sur les 20 dernières années sur l’ensemble de la gamme.

Les deux précédentes décennies furent surtout marquées par 2 gros événements, à savoir l’introduction de la nouvelle gamme de combinés HX (best-seller de la marque) , ainsi que de la nouvelle gamme de panneauteuses Z300 , Z400 et Z500 à l’occasion des 50 ans de la marque.

Pour résumer, la société Robland s’est toujours concentrée sur une production de machines à bois belges, en étudiant de près les besoins des utilisateurs sur le marché, notamment via un bureau d’études interne. C’est ce qui fait sa force aujourd’hui, et qui permet à la firme de continuer son expansion. 

En résumé

  • Production belge
  • Gamme complète de machines
  • Service après-vente rapide
  • Rapport qualité/prix
  • Le manque d’arbre de toupie inclinables sur les combinés
  • Les délais de production qui se comptent en semaines
  • Des machines parfois difficiles à manutentionner

Trier :